22 avril 2019

Intervention sur le trail de Marival – Récit d’un chef d’intervention

Un dimanche comme les autres pour les secouristes du département.

Réveil tôt, très tôt même, comme souvent pour les manifestations sportives. L’équipe, formée de bénévoles de différentes UL du département rejoint le local de Viroflay, point de rassemblement avant le départ. L’équipe arrive sur le poste de secours. La course démarre. Les uns discutent, les autres grignotent des gâteaux, … A priori ça s’annonce comme un poste de secours calme…

Une première prise en charge occupe l’équipe un instant, puis un organisateur de la course, à VTT, leur signale un malaise, une personne  inconsciente sur un chemin. L’équipe part. A leur arrivée, le coureur a été mis en PLS par des témoins.

Une drôle de respiration… GASP (respiration reflexe, inefficace), pas de respiration!

Les gestes appris et répétés s’enchaînent par automatisme : massage cardiaque, défibrillateur, oxygène, choc, … Un pouls est de nouveau perçu. Mise en PLS (Position Latérale de Sécurité), arrivée des Pompiers, du SMUR, de Vigie (cadre territorial de permanence) et de la police. La victime, médicalisée, part vers le centre hospitalier.

Pendant ce temps, le binôme VTT continue d’assurer les soins à l’arrivée.

Fin du poste : débriefing, l’équipe refait le film de l’intervention et parle de ce qui vient de se passer, tout le monde va bien ? Les uns et les autres s’appelleront dans la semaine pour vérifier et pourront contacter Lorène (la Responsable Territoriale du Soutien Psychologique) s’ils en ressentent le besoin.

Verdict de la journée : une super équipe, une belle chaîne des secours.

Aujourd’hui leur engagement à la Croix Rouge et leur fierté d’accomplir leur mission se sont vus renforcés.

Et pourtant, c’était juste un dimanche de poste de secours comme les autres à la Croix Rouge.